Essor de l’imagerie médicale

Deux laboratoires se lancent dans la production de radio émetteurs gamma, l’IPNL (auprès du synchro-cyclotron) et l’ISN (auprès du cyclotron), pour des applications en médecine nucléaire : le diagnostic en cardiologie (par ex. via l’utilisation d’acide gras marqué au carbone 11 pour étudier le métabolisme du coeur, et des solutions de krypton 81m pour étudier l’éjection du sang par les ventricules), en pneumologie (étude de la ventilation via le krypton 81m) et en neurologie (optimisation de médicaments par marquage à l’oxygène 15, ou encore mise au point d’un casque multisonde pour suivre l’activité cérébrale via la variation du flux sanguin mesuré par le passage d’oxygène 18).

About Author


admin_in2p3