La naissance de SPIRAL-2

Alors que les études pour une installation Européenne de faisceaux radioactifs de type ISOL (EURISOL) avaient indiqué dès 2002 la nécessité de poursuivre la R&D dans le domaine, la construction de SPIRAL-2, installation similaire de génération intermédiaire, est officiellement décidée en France en mai 2005, après 2 ans d’études d’avant-projet coordonnées par Alban Mosnier.
Les laboratoires de l’IN2P3, fortement impliqués dans ce projet d’accélérateur destiné à produire les faisceaux d’ions les plus intenses au monde dans cette gamme d’énergie, prennent en charge en particulier : le développement du linac supraconducteur, dont un premier cryomodule accélérateur prototype sera validé début 2008 à Orsay, le développement de la source ECR d’ions lourds 18GHz Phoenix V2 et de sa ligne basse-énergie associée, qui produiront leur premier faisceau à Grenoble début 2010, ou encore la conception de l’usine cryogénique ainsi que divers aspects intrumentaux.

Un vaste programme de R&D préparatoire est également lancé autour de la cible de carbure d’uranium et des systèmes de production de noyaux exotiques. Dans ce cadre, l’ensemble ALTO (Accélérateur Linéaire auprès du Tandem d’Orsay), capable de produire par photo-fission des noyaux riches en neutrons proches de ceux de SPIRAL-2 mais à des taux de production 100 à 1000 fois moins élevés, est construit à Orsay. Il produira son premier faisceau exotique ‘test’ en Juillet 2006 avant de devenir complètement opérationnel en 2012.

About Author


admin_in2p3