Les Joliot-Curie et les ancêtres des accélérateurs français…

Pour les besoins de leurs recherches sur la synthèse atomique, Frédéric et Irène Joliot-Curie, récents prix Nobel de Chimie en 1935, mettent au point dans leur nouveau laboratoire Ampère à Ivry-sur-Seine un générateur de haute tension de type Marx à 20 étages, ancêtre des premiers accélérateurs de particules français. La machine, qui s’élevait sur près de 18 m de hauteur et atteignait une tension de 3MV, fut l’attraction phare de l’exposition universelle en 1937 à Paris. Le jeune Robert Doisneau est venu photographier cet « éclateur » pour y consacrer toute une série de clichés, publiée en 1942, dans un univers digne de la science-fiction.

About Author


admin_in2p3