Les réacteurs EADS

En 1993, C. Rubbia lance au CERN un programme de développement sur les réacteurs ADS (Accelerator Driven System), des réacteurs nucléaires sous critiques pilotés à l’aide d’un accélérateur de particules. C’est le début de l’intérêt d’anciens physiciens nucléaires pour les réacteurs. Certains participent aux projets du CERN : FEAT et TARC.
En paralèlle, sous l’impulsion de la loi Bataille, démarre en France en 1998 le projet européen MUSE (MUltiplication de Source Externe – collaboration IN2P3/ISN et CEA/DEN), qui vise à étudier le couplage d’un générateur de neutrons pulsés avec le réacteur nucléaire expérimental MASURCA (MAquette de SURgénération de CAdarache) du site de Cadarache. Les premiers couplages avec l’instrument GENEPI (GEnérateur de NEutrons Pulsé Intense) de l’ISN démarreront début 2000. Cette recherche sur les réacteurs ADS va se poursuivre tout au long des années 2000 avec des projets comme MEGAPIE, GUINEVERE ou MYHRRA.

About Author


admin_in2p3