Mise en évidence de l’effet de sillage dans les solides

L’IPNL contribue à la première mise en évidence d’effets de « sillage » dans la mer des électrons de Fermi d’un solide. Un tel « wake effect » avait été prévu théoriquement en 1948 par Niels Bohr. Ce résultat fournit ainsi une nouvelle interprétation théorique et expérimentale du phénomène de ralentissement des particules chargées dans les solides.

About Author


admin_in2p3