LPNHE

Chronologie

Fondé en 1971, le LPNHE, Laboratoire de physique nucléaire et des hautes énergies, est une unité mixte de recherche CNRS/Sorbonne Université/Université de Paris. Il est engagé dans plusieurs grands programmes expérimentaux, poursuivis dans le cadre de collaborations internationales auprès de très grandes infrastructures de recherche du monde entier, centres d’accélérateurs de particules et observatoires. Ces programmes couvrent les enjeux actuels de la physique des particules, des astroparticules, et de la cosmologie. Il est établi à Paris.

1971
1971
Création du LPNHE
+
Création du LPNHE par la réunion de 2 groupes travaillant sur des expériences de chambre à bulles à l’Institut du Radium (Paris) et à l’Institut de Physique Nucléaire (Orsay).
Légende de l'illustration : Chantier de construction du campus Jussieu. Vue de l'angle rue des Fossés Saint Bernard/quai Saint Bernard. Construction de la tour 12 en premier plan, où se trouvera le LPNHE à 2 moments de son histoire.
Jussieu Construction GrildAlbert 1969
Jussieu Construction GrildAlbert 1969 (1 janvier 1969): Chantier de construction du campus Jussieu. Vue de l'angle rue des Fossés Saint Bernard/quai Saint Bernard. Construction de la tour 12 en premier plan, ou se trouvera le LPNHE à 2 moments de son histoire.
© inconnu / Photothèque IN2P3
1973
1973
Découverte des courants neutres dans les interactions de neutrinos dans la chambre à bulles Gargamelle au CERN
+
Légende de l'illustration : Candidat courant neutre hadronique.
Découverte des courants neutres
Découverte des courants neutres (30 novembre -0001): Expérience Gargamelle Découverte des courants neutres dans les interactions des neutrinos
© CERN / Photothèque IN2P3
1973
Participation du LPNHE à la « french-soviet collaboration »
+
Le LPNHE a participé à plusieurs expériences avec la chambre à bulles à hydrogène Mirabelle, construite à Saclay et installée sur l’accélérateur de Serpukhov.
Légende de l'illustration : La chambre à bulles Mirabelle à Serpukhov.
Chambre à bulles Mirabelle
Chambre à bulles Mirabelle (1 janvier 1971): La chambre à bulles à hydrogène Mirabelle, construite à Saclay et installée sur l’accélérateur de Serpukhov, en Union Soviétique
© CEA-Saclay / Photothèque IN2P3
1975
1975
Début des contributions du LPNHE à la construction des grands détecteurs de physique des particules
+
Un groupe du LPNHE a contribué au projet EHS (European Hybrid Spectrometer au CERN) associant une chambre à bulles à un spectromètre électronique. Parallèlement un autre groupe a rejoint la collaboration CELLO construisant un détecteur destiné au collisionneur PETRA de DESY à Hambourg. Et enfin un troisième groupe a contribué à la construction du détecteur de photon OLGA pour le spectromètre OMEGA au CERN.
Légende de l'illustration : Vue du détecteur CELLO installé à la fin des annés 70 sur l'accélérateur PETRA.
Détecteur Cello
Détecteur Cello: Calorimètre à verre au plomb pour le détecteur CELLO à DESY, en Allemagne. Années 70
© Photothèque IN2P3
1978
1978
Mise en fonctionnement du collisionneur PETRA à DESY
+
4 zones expérimentales étaient prévues sur PETRA, destinées à 5 expériences: PLUTO, TASSO, MARK-J, JADE et CELLO. Après les deux premières années de prise de données, CELLO a remplacé PLUTO, qui avait déjà opéré sur l'accélérateur précédent, DORIS.
1979
1979
Découverte du gluon
+
Découverte du gluon, vecteur de l’interaction forte, à DESY.
Légende de l'illustration : Événement à 3 jets observé dans CELLO, identifiant la présence du gluon: 2 quarks produits dans une collision e+e- ont rayonné un gluon et les 3 particules se "matérialisent" sous forme de jets.
Déouverte du gluon
Déouverte du gluon (31 décembre 1899): Événement à 3 jets observé dans Cello, identifiant la présence du gluon.
© Collaborarion Cello / Photothèque IN2P3
1981
1981
Mesure de la durée de vie des particules charmées dans LEBC-EHS
+
Mesure basée sur l’observation directe de la désintégration des particules charmées dans une chambre à bulles à cyclage rapide LEBC, associée au spectromètre EHS : elle a permis de clarifier expérimentalement les différences entre mésons D chargés et neutres et de contraindre les modèles théoriques de leur désintégration.
1981
Premier rapport d’activité du LPNHE
+
Publication du premier rapport d'activité; ils sont publiés tous les 2,5 ans depuis.
Légende de l'illustration : Scan de la couverture du premier rapport d'activité du LPNHE.
Rapport d'activite 1981
Rapport d'activite 1981: Couverture du premier rapport d'activité du LPNHE (1981)
© LPNHE / Photothèque IN2P3
1982
1982
Début de l’activité neutrino au LPNHE
+
Expérience PS191 : recherche de désintégration de neutrinos lourds au CERN-PS (1982-1984). Les limites établies par cette expérience restent d'actualité près de 40 ans plus tard. De plus, un signal inattendu pouvant être interprété comme une oscillation de neutrinos a justifié un prolongement de l'expérience, qui n'a pu se faire qu'à Brookhaven avec E816.
Légende de l'illustration : Appareillage de l'expérience PS 191. On peut reconnaitre François Vannucci de dos, en blanc.
PS 191
PS 191 (31 décembre 1899): Appareillage de l'expérience PS 191 recherchant des neutrinos lourds au CERN (1982 - 1984) On peut reconnaitre François Vannucci de dos, en blanc
© CERN / Photothèque IN2P3
1983
1983
Découverte des particules W et Z
+
Découverte des particules W et Z dans les expériences UA1 et UA2 au CERN, confirmant le Modèle Standard de la physique des particules - Prix Nobel 1984 à Carlo Rubbia et Simon van der Meer.
Légende de l'illustration : Premier événement Z observé dans la collaboration UA1.
Découverte du Z
Découverte du Z (30 novembre -0001): Premier événement Z observé dans la collaboration UA1
1983
Lancement de la proposition technique de DELPHI au LEP
+
La cérémonie du premier coup de pioche pour le LEP a eu lieu en présence de François Mitterrand. Dans la proposition technique de DELPHI, une des quatre expériences sélectionnées pour ce futur collisionneur électron-positron, le LPNHE s'engage à participer à la construction du détecteur de traces dit "externe".
Légende de l'illustration : Le détecteur DELPHI devant lequel posent les anciens porte-parole de l'expéreince. Présents de droite à gauche: Jean Eudes Augustin, ancien directeur du LPNHE, Wilbur Venus, Tiziano Camporesi, Ugo Amald et Jan Timmermans. La photo a été prise 20 ans plus tard au moment de sa transformation en objet d'exposition.
Portes parole de la collaboration DELPHI devant le détecteur DELPHI
Portes parole de la collaboration DELPHI devant le détecteur DELPHI: Le détecteur de traces dit "extérieur" construit par le LPNHE pour l'expérience DELPHI sur l'accélérateur électron-position au LEP. Présents de gauche à droite: Jean Eudes Augustin, Wilbur Venus, Tiziano Camporesi, Ugo Amaldi, Jan Timmermans.
© Laurent Guiraud; Patrice Loïez / Photothèque IN2P3
1985
1985
E816 : recherche d’oscillations de neutrinos à Brookhaven
+
Suite de l'expérience PS191, l'expérience E816 a été menée avec le même appareillage transporté à Brookhaven. L'expérience n'a pas confirmé l'excès d'événements vu dans PS191.
1986
1986
Proposition de l’expérience H1 sur l’accélérateur HERA à DESY, Hambourg
+
Deux propositions d'expérience sont défendues pour le nouvel accélérateur HERA: Zeus et H1. L'IN2P3 se concentre sur la participation à H1 à laquelle se sont joints le LPNHE, le LLR, le LAL et Saclay.
Légende de l'illustration : Avantages comparés des deux futurs détecteurs de HERA, H1 et ZEUS.
H1
© LRR / Photothèque IN2P3
1986
Fin des activités de chambre à bulles
+
Fin des activités de chambre à bulles, à l’origine de la création du LPNHE, sur décision de l’IN2P3.
Légende de l'illustration : Table de mesure de clichés de chambre à bulles utilisée dans les années 70 et 80.
Table de mesure de clichés de chambre à bulles
Table de mesure de clichés de chambre à bulles: Utilisée dans les années 70 et 80
1986
Première Biennale du LPNHE à Vézelay
+
1987
1987
Première observation de neutrinos provenant de l’explosion d’une supernova
+
Le détecteur Kamiokande au Japon avait été conçu pour mesurer la durée de vie du proton mais il s'est révélé précieux aussi pour les neutrinos solaires,atmosphériques … et venant de supernovae: le 23 février 1987 l'explosion d'une supernova dans le Grand Nuage de Magellan a conduit à l'observation de 11 interactions de neutrinos dans Kamiokande. Masatoshi Koshiba obtiendra le Prix Nobel en 2002 pour cette découverte. Le succès de Kamiokande a ensuite permis au projet Super-Kamiokande de voir le jour ainsi qu'à terme à celui de Hyper-Kamiokande dont la construction a été décidée au Japon en 2020.
1987
Début de l’activité astroparticule au LPNHE
+
Après l'arrêt par EDF du finacement de la centrale solaire expérimentale de Thémis dans les Pyrénées Orientales, une collaboration IN2P3-CERN-Saclay y a installé l'expérience THEMISTOCLE pour tester le principe de la détection du rayonnment gamma de très haute énergie à partir du rayonnement Cherenkov produit par les particules secondaires créées dans l'atmosphère. Le LPNHE a pris en charge la mesure du temps dans cette expérience.
Légende de l'illustration : Champ d'héliostats de la centrale solaire THEMIS, partiellement reconverti pour l'expérience THEMISTOCLE.
An1990-1990-Th mis8 -O-Blaise-p10
1988
1988
Biennale à Targassonne (Pyrénnées Orientales)
+
Les biennales du laboratoire sont pérénisées et auront lieu tous les 2 ou 3 ans dans toute la France.
1989
1989
Invention du web au CERN
+
1989
Premières collisions sur le nouvel accélérateur LEP à Genève
+
Démarré le 14 juillet 1989, l'exploitation du LEP a permis aux 4 expériences de collecter des données qui meneront très rapidement à la découverte que la matière est organisée en 3 familles de particules.
Légende de l'illustration : Ajustement de la section efficace invisible pour 3 hypothèses sur le nombre de neutrinos.
Plot DELPHI
© Photothèque IN2P3
1989
Projet de déménagement à Marne-la-Vallée
+
Le projet, proposé par l'IN2P3, repose sur une fusion avec le Laboratoire de Physique Corpusculaire du Collège de France et une intégration dans l'Université de Marne la Vallée en cours de création. Le projet sera abandonné en 1990, le LPNHE ne souhaitant pas se couper des universités Paris VI et Paris VII.
1990
1990
R&D de préparation au LHC
+
Le LPNHE explore un nouveau type de calorimètre Spacal (Spaghetti Calorimeter) dans le cadre des R&D pour les détecteurs du LHC, initiées au CERN sous le projet LAA-RD1.
1991
1991
Premières collisions sur le nouvel accélérateur électron-proton HERA à Hambourg
+
1991
Proposition d’expérience NOMAD, initiée au LPNHE et approuvée au CERN
+
Sur une idée de François Vannucci, l'expérience NOMAD cherchait à mettre en évidence des oscillations à courte distance de neutrinos muoniques vers des neutrinos tauiques, oscillations qui auraient renforcé le neutrino comme candidat à la matière noire. L'idée expériementale était d'identifier cinématiquement le neutrino tau par la désintégration du tau produit dans l'interaction.
Légende de l'illustration : De gauche à droite: Boris Popov, Kyan Schahmaneche, Emmanuel Gangler,Pierre Astier, François Vannucci, Antoine Letessier Selvon, Jacques Dumarchez. Photo prise en 1997 devant le détecteur NOMAD.
Membres du LPNHE de la collaboration NOMAD
Membres du LPNHE de la collaboration NOMAD: De gauche à droite: Boris Popov, Kyan Shahmaneche, Emmanuel Gangler,Pierre Astier, François Vannucci, Antoine Letessier-Selvon, Jacques Dumarchez vers 1994 référence CERN 010-12-1996_X_0005
© CERN / Photothèque IN2P3
1991
Travaux d’agrandissement au LPNHE
+
Après l'installation de bureaux dans la coupole libérée en 1986 par le déménagement du CC-IN2P3 à Lyon, le LPNHE s'agrandit en particulier avec la construction d'un amphithéatre (qui sera appelé amphithéatre Grossetête par la suite) et la transformation des salles de scanning des photos de chambres à bulles en laboratoires et ateliers.
Légende de l'illustration : La coupole du LPNHE.
Coupole du LPNHE
Coupole du LPNHE: La coupole a d'abord abrité le centre de calcul de l'IN2P3, qui a ensuite déménagé à Lyon. (1971 - 1985) Elle a alors été aménagée en bureaux pour accueillir le LPNHE lors de son premier déménagement) (1986 - 2010)
© LPNHE / Photothèque IN2P3
1992
1992
Georges Charpak obtient le prix Nobel de physique pour ses travaux sur les détecteurs de particules à haute énergie.
+
Légende de l'illustration : De gauche à droite, Georges Charpak, Fabio Sauli et Jean-Claude Santiard en train de travailler sur une chambre proportionnelle multifils en 1970.
Georges Charpak
Georges Charpak (1 avril 1970): De gauche à droite, Georges Charpak, Fabio Sauli et Jean-Claude Santiard en train de travailler sur une chamber multifils en 1970. (Image : CERN)
© CERN / Photothèque IN2P3
1993
1993
Début de l’activité «recherche de violation de CP» au LPNHE
+
L'approbation de 2 nouveaux collisionneurs asymétriques, PEP-II à Stanford et KEKB à Tsukuba a conduit les groupes français (LAL, LLR, LPNHE et Saclay) à rejoindre la collaboration BaBar.
1993
Proposition de l’expérience ATLAS au CERN
+
En prolongement de la R&D sur la calorimétrie à argon liquide (LAA-RD3), les laboratoires de l'IN2P3 (LAL, LAPP, LPNHE) et de l'Irfu-Saclay proposent un calorimètre à géométrie en accordéon offrant une réponse rapide aux particules et une excellente stabilité des mesures. Ce sera un défi de construction. Le projet est préféré par la collaboration ATLAS au calorimètre Spacal.
Légende de l'illustration : Vue des électrodes en accordéon lors de la construction du calorimètre au LPNHE.
Calorimètre à argon liquide
Calorimètre à argon liquide: Construction d’une partie du détecteur ATLAS notamment son calorimètre à argon Liquide et participation aux analyses menant à la découverte du boson de Higgs
© LPNHE / Photothèque IN2P3
1994
1994
Proposition de l’expérience BaBar au SLAC
+
Le LPNHE et les autres laboratoires français se sont engagés pour la construction de compteurs Cherenkov pour l'identification des particules (le DIRC).
Légende de l'illustration : Membres de la collaboration BaBar posant devant le détecteur DIRC.
Membres de la collaboration BaBar devant le détecteur Cherenkov DIRC de l'expérience
Membres de la collaboration BaBar devant le détecteur Cherenkov DIRC de l'expérience: 1997 ou 1998
1995
1995
Découverte du quark top
+
Découverte du quark top par les expériences CDF et D0 sur le TeVatron à Fermilab au cours du premier Run de prise de données de cet accélérateur.
1995
Observation du noyau actif de galaxie Markarian 501 par les télescopes à effet Cherenkov
+
1995
Installation du calorimètre Spacal pour H1 à DESY
+
Grâce aux résultats de l'étude menée dans LAA-RD1 au CERN sur la calorimétrie, la collaboration H1 a choisi la technique Spacal pour l'amélioration de son détecteur. Le LPNHE a fourni l'acquisition de données et une partie de l'électronique analogique.
1995
Approbation des deux détecteurs généralistes du futur LHC, ATLAS et CMS
+
Légende de l'illustration : Vue du détecteur ATLAS en construction.
ATLAS
ATLAS (7 juillet 2014): ATLAS est un des deux détecteurs polyvalents du LHC (l'autre étant CMS). Ses dimensions colossales (46m de long, 25m de haut, 25m de large et 7000 tonnes) font de lui le détecteur le plus volumineux jamais construit.
1996
1996
L’expérience CAT mesure le spectre d’émission de la nébuleuse du Crabe
+
CAT (Cherenkov Array at Themis) est un télescope installé à Font Romeu et permettant la détection de rayons gamma à haute énergie (>200 GeV). Le spectre d'émission de la nébuleuse du Crabe devient une référence pour toute la discipline.
Légende de l'illustration : Caméra de CAT exposée dans les locaux du LPNHE.
Caméra de l'expérience CAT
Caméra de l'expérience CAT (10 mai 2016): CAT, Cherenkov Array at Themis, est un télescope, à Font Romeu, permettant la détection de rayons gamma à haute énergie (>200 GeV).
Ce matériel peut être emprunté par les laboratoires, auprès du LPNHE, pour des activités pédagogiques (contacter Isabelle Cossin cossin[at]lpnhe.in2p3[dot]fr)
© Vera Varanda / Photothèque IN2P3
1997
1997
Début de l’activité de cosmologie observationnelle au LPNHE
+
Après un séjour à Berkeley (LBL) dans le groupe de Saul Perlmutter, Reynald Pain a initié au LPNHE une activité de cosmologie observationnelle en participant au Supernova Cosmology Project.
1997
Observation de la grande variabilité de Markarian 501
+
Première observation par CAT de la grande variabilité (jusqu'à un facteur 7) des flux de gamma reçus du noyau actif de galaxie Mrk 501, observation corroborée par les expériences Whipple et HEGRA.
1997
Participation à l’upgrade de D0
+
À l'occasion de la mise en place d'un programme majeur d'amélioration des détecteurs du Tevatron, le LPNHE a proposé de participer à la seconde phase de l'expérience D0 en contribuant à la calibration électronique du calorimètre.
1997
Proposition de construire l’Observatoire H.E.S.S. en Namibie
+
1998
1998
Découverte des oscillations de neutrinos
+
L'expérience Super-Kamiokande (au Japon) avec les neutrinos atmosphériques puis l'expérience SNO (au Canada) avec les neutrinos solaires ont établi que les neutrinos oscillaient et étaient donc massifs. Le Prix Nobel 2015 a été attribué à Takaaki Kajita et Arthur McDonald.
1999
1999
Découverte de l’expansion accélérée de l’Univers
+
Le Prix Nobel 2011 a été attribué à Adam Riess, Brian Schmidt et Saul Perlmutter pour la découverte de l'expansion accélérée de l'Univers. Depuis 1997, le LPNHE participe à l’analyse des données de supernovae retraçant l’histoire de l’Univers.
Légende de l'illustration : Télescope de l'Observatoire Inter-Américain du Cerro Tololo au Chili.
Téléscope du CTIO
Téléscope du CTIO: Cerro Tololo Inter-American Observatory. Utilisé par la collaboration Supernova Cosmology Project pour la découverte de l’accélération de l'expansion de l'univers.
© CTIO / PhotothèqueLPNHE/IN2P3/CNRS
1999
Proposition de construction de l’Observatoire Pierre Auger en Argentine
+
La question de l'origine et de la nature des rayons cosmiques d’énergie extrême motive la construction du gigantesque réseau échantillonnant au sol les gerbes atmospériques déclenchées par ces rayons cosmiques. La contribution du LPNHE porte sur le système de déclenchement et d'acquisition du réseau ainsi que sur le transfert de données par télécommunication.
2000
2000
Proposition de l’expérience HARP au CERN pour l’étude des faisceaux de neutrinos
+
Après le refus par le CERN de la proposition P311 pour tester le résultat de LSND dans les oscillations de neutrinos, la nécessité d'une maîtrise de la connaissance des faisceaux de neutrinos s'impose pour les futures générations d'expériences d'oscillations. L'expérience HARP étudie la production de hadrons avec un appareillage partiellement récupéré de NOMAD. Le groupe du LPNHE a en charge l'installation des chambres à dérive, leur acquisition et la reconstruction.
Légende de l'illustration : La collaboration HARP autour du détecteur.
Collaboration HARP
Collaboration HARP (1 janvier 2002): La collaboration HARP autour du détecteur
2001
2001
Première observation de la violation de la symétrie CP dans les mésons « beaux »
+
La découverte de la violation de CP dans les mésons B a été annoncée par les expériences BaBar et BELLE pendant l'été 2001. Et en 2008, le Prix Nobel a été attribué à Makoto Kobayashi et Toshihide Maskawa pour leurs travaux théoriques sur la violation de CP.
Légende de l'illustration : Amplitude de l'assymétrie de violation de CP en fonction du temps dans des événements où sont reconstruits des mésons B neutres.
Plot Babar
© Photothèque IN2P3
2001
Début du Run II du TeVatron à Fermilab
+
Le Run II enregistre ses premières collisions à une énergie dans le centre de masse portée à 1,96 TeV contre 1,8 TeV au Run I.
2002
2002
Installation de MEGACAM sur le télescope CFHT et début du Legacy Survey
+
MEGACAM, imageur de 1 degré carré construit à Saclay et installé sur le télescope Canada-France-Hawaii, a été jugé suffisamment exceptionnel pour que les communautés françaises et canadiennes acceptent d'investir une centaine de nuits par an sur le programme d'observation appelé CFHT Legacy Survey.
2003
2003
Mise en service des quatre télescopes de l’observatoire H.E.S.S.
+
La partie française de la collaboration a eu en charge la réalisation et la construction des caméras. Le LPNHE est chargé de la conception et de la production de leur électronique ainsi que du système d'acquisition.
Légende de l'illustration : Les 4 télescopes de l'expérience H.E.S.S. installés sur le site du Gamsberg en Namibie.
An2000-2004-HESS-4 telescope
© LRR / Photothèque IN2P3
2004
2004
Un groupe du LPNHE rejoint la collaboration LHCb
+
2006
2006
Observation des photons de très haute énergie émis par un système binaire formé d’une étoile massive et d’un objet compact
+
2006
Mesure du taux d’accélération de l’expansion de l’univers, via les distances à des supernovae lointaines
+
L'analyse des données de la première année Supernova Legacy Survey produit les meilleures contraintes sur l'équation d'état de l'énergie noire.
Légende de l'illustration : Contraintes cosmologiques obtenues par le diagramme de Hubble des supernovae Ia de SNLS d'une part, les oscillations acoustiques des baryons d'autre part et les contraintes jointes pour un univers plat.
contraintes cosmologiques après un an de Supernova Legacy Survey
contraintes cosmologiques après un an de Supernova Legacy Survey: Contraintes cosmologiques obtenues par le diagramme de Hubble des supernovae Ia de SNLS d'une part, les oscillations acoustiques des baryons d'autre part et les contraintes jointes pour un univers plat
© Pierre Astier / Photothèque IN2P3
2007
2007
Proposition d’expérience T2K au Japon pour l’étude des oscillations de neutrinos
+
Après une première expérience de recherche d'oscillations à grande distance au Japon (K2K), une collaboration élargie a proposé d'utiliser le nouveau complexe d'accélérateurs J-PARC pour l'expérience T2K dont le détecteur proche serait installé dans l'ancien aimant de UA1/NOMAD transporté au Japon et le détecteur lointain serait Super-Kamiokande. La contribution du LPNHE a porté sur l'alimentation électrique de l'aimant et sur l'électronique des chambres à projection temporelle du détecteur proche.
Légende de l'illustration : Détecteur proche de T2K en cours d'installation au fond du puits.
Détecteur proche de T2K
Détecteur proche de T2K (1 janvier 2009): Détecteur proche de T2K en cours d'installation au fond du puits
© T2K collaboration / Photothèque IN2P3
2007
Proposition de création du réseau de télescopes Cherenkov CTA
+
Lancement d'une design study européenne de 3 ans avec pour objectif de gagner un ordre de grandeur en sensibilité sur un spectre de 4 décades au delà de 10 GeV par la construction d'un vaste réseau de télescopes.
Légende de l'illustration : Vue d'artiste qui illustre les 3 classes de télescopes prévues pour le site de l'ESO dans l'hémisphère sud à l’Observatoire du Paranal, au Chili.
Futur observatoire CTA
Futur observatoire CTA: Cette vue d'artiste illustre les 3 classes de télescopes prévues pour le site de l'ESO dans l'hémisphère sud à l’Observatoire du Paranal, au Chili. Le rendu n'est pas exactement conforme à la disposition finale mais il illustre l’énorme échelle de ces télescopes et du réseau. source photo: https://www.flickr.com/photos/cta_observatory/45631257634/in/album-72157672713462861/
2007
Julien Guy reçoit la médaille de bronze du CNRS
+
Légende de l'illustration : Julien Guy devant la coupole du LPNHE.
Julien Guy
Julien Guy: Médaille de Bronze CNRS 2007 https://www.cnrs.fr/sites/default/files/download-file/GuyJ.pdf
© Jean-François Dars / Photothèque IN2P3
2008
2008
Premières collisions de protons dans le LHC
+
Malheureusement un accident de cryogénie en septembre 2008 a nécessité plus d'une année de réparation. Le redémarrage pour une réelle prise de données n'a eu lieu que le 20 novembre 2009.
2008
Participation à NA61
+
Au niveau de précision requis par l'expérience T2K, une bonne compréhension du faisceau de neutrino est indispensable. Une partie de la collaboration T2K, dont le groupe du LPNHE, participe au CERN à une expérience de hadronproduction dédiée.
Légende de l'illustration : Visualisation d'un événement reconstruit dans le spectromètre NA61.
Visualisation d'un événement dans NA61
Visualisation d'un événement dans NA61: Collision Xe+La a 150A GeV/c enregistrée par la collaboration NA61/SHINE
© NA61/SHINE collaboration / Photothèque IN2P3
2008
Mise en évidence de l’anisotropie des rayons cosmiques aux énergies extrêmes par Observatoire Pierre Auger
+
Légende de l'illustration : Piera Luisa Ghia devant une cuve de l'observatoire Pierre Auger.
Piera Luisa Ghia
Piera Luisa Ghia (19 novembre 2003): Piera Luisa Ghia est directrice de recherche au LPNHE, sur l'expérience Auger
2009
2009
Le LPNHE et l’IN2P3 rejoignent le projet LSST
+
Après plusieurs années de R&D sur la caméra de LSST, un MoU a été signé entre le CNRS-IN2P3 et le LSSTC. Le LPNHE s'engage sur l'évaluation des CCD, l'électronique de lecture des CCD et la mécanique du changeur de filtres, qui place les filtres en 120s devant la caméra. Il sera livré en 2020.
Légende de l'illustration : Tests du changeur de filtres dans les locaux du LPNHE.
 FRC8909
FRC8909 (18 novembre 2019)
2009
Pierre Astier reçoit la médaille d’argent du CNRS
+
Légende de l'illustration : Portrait de Pierre Astier.
Pierre Astier
Pierre Astier: Médaille d'argent CNRS 2009 https://lpnhe.in2p3.fr/spip.php?article455
© Christophe Lebedensky / Photothèque IN2P3
2010
2010
Déménagement du laboratoire dans des locaux désamiantés de Jussieu
+
Le gigantesque chantier de désamiantage de Jussieu a été l'occasion de regrouper la physique dans le secteur Nord-Ouest du campus. Le LPNHE s'y est installé dans des locaux rénovés, fonctionnels et équipés de salles d'expériences et de tests modernes, de nouvelles salles blanches et de salles informatiques dédiées, en particulier à la Grille de Calcul.
Légende de l'illustration : La coupole du LPNHE après le déménagement et avant démantèlement.
Déménagement de la coupole du LPNHE
Déménagement de la coupole du LPNHE (24 juin 2010): Locaux vides après le déménagement et avant démantèlement.
© Vera Varanda /LPNHE / Photothèque IN2P3
2010
La collaboration ILD sur le futur collisionneur linéaire publie sa lettre d’intention sur les technologies envisagées
+
Le LPNHE collabore à la R&D CALICE (Calorimeter for the linear collider with electrons) qui a en charge la calorimétrie.
2010
Première observation de la violation de CP dans les désintégrations des mésons charmés par LHCb
+
2010
Mise en évidence de la forme du spectre du rayonnement cosmique aux énergies extrêmes (coupure GZK) à l’Observatoire Pierre Auger
+
2011
2011
40 ans du LPNHE
+
L'inauguration des nouveaux locaux du LPNHE a coincidé avec l'anniversaire des 40 ans du LPNHE. Ce fut l'occasion de revenir sur l'histoire du laboratoire avec certains de ses premiers acteurs.
Légende de l'illustration : Jeanne Laberrigue a été une des fondatrices du LPNHE. Capture d'écran prise lors de l'enregistrement d'une interview menée à l'occasion des 40 ans du LPNHE.
Jeanne-Laberrigue-Frolow
Jeanne-Laberrigue-Frolow: Jeanne Laberrigue a été une des fondatrices du LPNHE. Capture d'écran prise lors d'un enregistrement à l'occasion des 40 ans du LPNHE.
2012
2012
Découverte du boson de Higgs
+
Le 4 juillet 2012 est annoncée la découverte du boson de Higgs par les expériences ATLAS et CMS au cours d'un séminaire exceptionnel au CERN en duplex avec la conférence ICHEP en Australie. Le Prix Nobel 2013 sera attribué à Peter Higgs et François Englert pour leur invention du mécanisme de génération de la masse des particules, près de 50 ans auparavant. Plusieurs laboratoires de l'IN2P3 ont contribué à cette découverte, dont le LPNHE
Légende de l'illustration : Un candidat boson de Higgs dans l’expérience ATLAS.
Événement candidat du boson de Higgs obtenu sur l'expérience ATLAS
Événement candidat du boson de Higgs obtenu sur l'expérience ATLAS: Candidate H→bb decay event with two b-tag jets and one electron recorded in 2016 - ATLAS-CONF-2017-041 A 2 b-tag, 2-jet, 1-electron event within the most signal-like portion of the BDTVH output distribution is shown (Run 303499, Event 2810362531). The electron is shown as a red track with a large energy deposit in the electromagnetic calorimeter, corresponding to light green bars, and has a pT of 151 GeV. The ETmiss, shown as a white dashed line, has a magnitude of 320 GeV. These correspond to a pTV of 450 GeV. The two central high-pT b-tagged jets are represented by light yellow cones. They contain the green and yellow bars corresponding to the energy deposition in the electromagnetic and hadronic calorimeters respectively, and they have an invariant mass of 124 GeV.
© CERN / Photothèque IN2P3
2012
La dernière caméra de H.E.S.S. quitte le laboratoire pour la Namibie
+
Avec la mise en service d'un cinquième télescope, le plus grand télescope Cherenkov au monde à ce jour, H.E.S.S. entre dans sa deuxième phase, avec un seuil de détection et une sensibilité grandement améliorés. Le LPNHE a coordonné la construction de la caméra de ce cinquième télecsope.
Légende de l'illustration : A gauche, la dernière caméra de H.E.S.S. emballée avant son départ du LPNHE, de nuit par convoi exceptionnel. Elle arrivera en Namibie 2 mois plus tard pour être installée sur le télescope de droite.
caméra H.E.S.S. II
caméra H.E.S.S. II: La caméra de H.E.S.S. II emballée et prête à partir pour la Namibie
© LPNHE/François Toussenel / Photothèque IN2P3
2013
2013
Première observation des oscillations de neutrinos par apparition dans l’expérience T2K au Japon
+
T2K est la première expérience d'oscillations de neutrinos à mettre en évidence l'apparition de neutrinos électroniques dans un faisceau de neutrinos muoniques.
Légende de l'illustration : Histogramme montrant la disparition des neutrinos muoniques due aux oscillations dans l'expérience T2K. La courbe bleue est ce qu'on attend sans oscillation et la courbe rouge est ce qu'on observe.
Histogramme T2K
Histogramme T2K: Histogramme montrant la disparition des neutrinos muoniques due aux oscillations dans l'expérience T2K. La courbe bleue est ce qu'on attend sans oscillation et la courbe rouge est ce qu'on observe .
© T2K collaboration / Photothèque IN2P3
2014
2014
Patrick Nayman reçoit la médaille de cristal du CNRS
+
Légende de l'illustration : Portrait de Patrick Nayman, devant une caméra de H.E.S.S. en construction au LPNHE.
Patrick Nayman
Patrick Nayman: Médaille de Cristal CNRS 2014 https://www.cnrs.fr/fr/personne/patrick-nayman
© Vera Varanda / Photothèque IN2P3
2015
2015
Début de l’activité de recherche de matière noire au LPNHE
+
La recherche de matière noire est intitiée au LPNHE dans 3 directions exploratoires: avec la participation à l'expérience DAMIC, avec l'entrée d’un groupe dans la collaboration XENON et avec la contribution à l’expérience DarkSide.
Légende de l'illustration : Vue de l'intérieur du détecteur Xenon (TPC à Xenon liquide).
Xenon
Xenon: Vue de l'intérieur du détecteur Xenon (TPC à Xenon liquide)
© Collaboration Xenon / Photothèque IN2P3
2015
Début du Run 2 du LHC
+
Après deux ans d’interruption pour travaux de maintenance et d’amélioration, l’énergie de collision au redémarrage du LHC est de 13 TeV. En parallèle, les jouvences des détecteurs en vue notamment du run HL-LHC démarrant en 2027 sont à l'étude. Le LPNHE s'engage pour ATLAS dans la construction d'un nouveau détecteur de traces entierement en silicium (Itk) et dans la conception d'un tout nouveau détecteur ajoutant une mesure de temps qui renforce la résolution du détecteur. Pour LHCb, le LPNHE contribue à la refonte complète d'un trigger entierement logiciel.
2015
GRAND : un nouveau radio télescope en projet en Chine
+
Un groupe du LPNHE participe à la R&D pour définir et prototyper GRAND (Giant Radio Array for Neutrino Detection), un réseau de centaines de milliers d'antennes destiné à détecter des neutrinos d'énergie extrême.
2017
2017
Un groupe du LPNHE rejoint la collaboration DESI
+
Prolongeant les recherches sur les oscillations acoustiques de baryons menées avec eBOSS, le groupe s'intègre au Dark Energy Spectroscopic Instrument (DESI) avec une contribution instrumentale (calibration) et d'analyse sur les forêts Lyman-alpha des quasars.
2018
2018
Un groupe du LPNHE rejoint la collaboration COMET au Japon
+
L'expérience COMET va rechercher la transition cohérente de muon en électron assistée par un noyau. Evénement extrêmement rare dans le Modèle Standard de la physique des particules, son observation pourrait être le signe d'une physique au delà du Modèle Standard.
2019
2019
Première détection de l’émission rémanente d’un sursaut gamma à très haute énergie
+
L'observation de la rémanence (afterglow) d'un sursaut gamma (GRB) a été détectée plus de 10 heures après les premières lumières. Ce GRB long pourrait être lié à l'effondrement d'une étoile géante pour former une étoile à neutrons ou un trou noir.
Légende de l'illustration : Le sursaut GRB 180720B en rayons gamma de très haute énergie, entre 10 et 12 heures après le sursaut, tel que vu par le grand télescope de H.E.S.S.
Sursaut GRB 180720B
Sursaut GRB 180720B: Le sursaut GRB 180720B en rayons gamma de très haute énergie, entre 10 et 12 heures après le sursaut, tel que vu par le grand télescope de H.E.S.S.. La croix rouge indique la position de GRB 180720B, déterminée à partir des mesures en optique.
© Abdalla et al./H.E.S.S. Collaboration / Photothèque IN2P3
2020
2020
Construction de la caméra de LSST
+
La plus grande caméra au monde pour la cosmologie observationnelle des 20 prochaines années est assemblée à Stanford. Le système de changeur de filtre, fourni par les équipes françaises, a été livré en 2020.
Légende de l'illustration : Plan focal de la caméra de LSST.
Plan focal de la caméra LSST
© LSST / Photothèque IN2P3
2020
Un groupe du LPNHE rejoint l’activité ZTF
+
Pour accéder à un échantillon de supernovae proches de très haute qualité, nécessaire pour préparer les analyses de LSST, ZTF (Zwicky Transient Facility) s'est révélé être le seul survey accessible dans les 3 ans qui viennent. De même pour préparer la calibration photométrique pour le télescope LSST, le projet StarDICE utilisant une étoile artificielle ultra-stable permettant un étalonnage en flux avec une précision supérieure au millième est initié au laboratoire.
2020
Un groupe du LPNHE rejoint l’activité FCC, projet de colisionneur géant au CERN
+
À la lumière des récentes recommandations de la Stratégie Européenne pour la physique des particules, le projet de futur collisionneur circulaire (FCC) au CERN est une option très attrayante et un groupe du LPNHE a décidé de s'impliquer dans ce projet.
2020
Claire Juramy-Gilles reçoit la médaille de cristal du CNRS
+
Légende de l'illustration : Préparation du carrousel du système changeur de filtres de la caméra du télescope LSST de l'observatoire Vera Rubin au Chili, dans le hall de montage du LPNHE, pour son expédition aux États-Unis. Sont présents sur la photo, Didier Laporte et Claire Juramy-Gilles.
Carroussel du système changeur de filtres LSST
Carroussel du système changeur de filtres LSST (30 novembre -0001): Préparation du carrousel du système changeur de filtres de la caméra du télescope LSST de l'observatoire Vera Rubin au Chili, dans le hall de montage du LPNHE, pour son expédition aux États-Unis. Sont présents sur la photo, Didier Laporte, ingénieur de recherche en mécanique au LPNHE et responsable de projet pour la partie mécanique et Claire Juramy, ingénieure de recherche en électronique et instrumentation au LPNHE, responsable de projet pour la partie électronique et médaille de cristal du CNRS 2020.
© LSST / Photothèque IN2P3
2020
Début du projet Hyper-Kamiokande au Japon pour l’étude des neutrinos
+
Le projet Hyper-Kamiokande a été approuvé par le Ministère de la recherche et de l'enseignement japonais (MEXT).
Légende de l'illustration : Coupe schématique du la future cuve à eau de Hyper-Kamiokande, dont les dimensions permettraient de loger la façade de Notre-Dame de Paris.
Hyper Kamiokande
Hyper Kamiokande: Coupe schématique de la future cuve à eau de Hyper Kamiokande dont les dimensions permettraient de loger la façade de Notre-Dame de Paris
© CNRS/IN2P3 / Photothèque IN2P3
2021
22 juin 2021
Anniversaire: 50 ans du LPNHE
+
Légende de l'illustration : Logo du LPNHE pour l'anniversaire des 50 ans de la création du laboratoire.
Logo LPNHE 50 ans
Logo LPNHE 50 ans (1 avril 2021): Déclinaison du logo du LPNHE à l'occasion de ses 50 ans
© LPNHE / Photothèque IN2P3
<