Catégorie : timeline_Curie

Une première étape de patrimonialisation

Jean Teillac, qui succède aux Joliot-Curie à la tête du laboratoire Curie, laisse libres les salles des directeurs au rez-de-chaussée du pavillon Curie et s’installe dans les nouveaux locaux d’Orsay (auprès du laboratoire « Joliot-Curie », devenu en 1966 « Institut de Physique Nucléaire »). Il favorise ainsi une première étape de « patrimonialisation » du site par la […]

Création de l’Association Joliot-Curie

L’association AJC (Association Joliot-Curie) se constitue grâce à un groupe de parents, amis et anciens collaborateurs des Joliot-Curie, initiant le regroupement d’objets patrimoniaux et de ressources historiques qui témoignent de leurs travaux. Une partie de la collection prend place au rez-de-chaussée du pavillon Curie.

Préfiguration d’un « Musée Joliot-Curie »

Dès la première assemblée générale de l’AJC en mai 1959, la création d’un « Musée des Joliot-Curie » est envisagée. À la fin de cette même année, l’association entrevoit l’aménagement des lieux avec une distinction entre lieux historiques et lieu d’exposition, préfigurant ainsi l’organisation de l’actuel Musée Curie.

30e anniversaire de la découverte de la radioactivité artificielle

L’Institut du radium accueille une exposition qui inaugure un espace muséal visité sur rendez-vous par un entourage restreint. Le bureau ainsi que le laboratoire de chimie des directrices et directeurs du Laboratoire Curie, conservés en l’état, deviennent les « pièces historiques ». L’ancien laboratoire de physique est aussi intégré à l’espace d’exposition mettant en valeur […]

Constitution de fonds d’archives

Ève Curie-Labouisse, seconde fille de Marie et Pierre Curie, décide de trier les archives de ses parents : les documents personnels et une partie des archives scientifiques des Curie sont donnés à la Bibliothèque nationale de France (BnF) en 1967, tandis que les documents scientifiques postérieurs à 1914, relatifs à l’Institut du radium, sont conservés […]